Le programme complet de la formation

IPCI Formation 400 h (Bloc 1 + 2)

IPCI Formation Perfectionnement 100h (Bloc 3)

Bloc 1 (Sessions 1-5)

Objectifs des 5 premières sessions : développement personnel.

Ce premier module est essentiel pour aborder la partie professionnelle.

En effet, l’approche expérientielle-humaniste met l’accent, entre autre, sur la qualité de la relation thérapeutique et le rôle actif du thérapeute (présent, vivant, contenant, en syntonie, bref dans un mouvement d’empathie continue).

Dans ce cadre-là, le thérapeute doit avoir effectué un travail personnel qui l’a amené à prendre conscience de son propre chemin de vie et en particulier comment sa manière de se comporter en relation, de penser, de voir le monde ainsi que son organisation corporelle, sont imprégnés de son histoire passée, de son enfance. Le thérapeute, comme toute personne, porte des empreintes (corporelles, émotionnelles, cognitives, comportementales) de blessures et de défenses.

Le processus de formation en PCI amène le thérapeute à cette prise de conscience par l’utilisation d’Outils spécifiques (cfr. la Conscience Corporelle comme baromètre de l’expérience vécue en relation, la Présence, les Frontières du Soi, le Scénario Originel, le travail expérientiel sur soi et en Relation…). Ces Outils permettent également au thérapeute, en formation, en thérapie individuelle et dans son quotidien, de vivre en sécurité des expériences relationnelles différentes du passé, d’inscrire de nouvelles empreintes, de reprendre le chemin de son développement personnel là où il avait été interrompu enfant afin d’ouvrir un espace de liberté où il peut se sentir plus en sécurité d’être lui-même en relation et d’accueillir ce qui est dans la vie plutôt que d’essayer de s’en protéger en survie.

C’est à partir de cet espace de plus grande sécurité et liberté d’être, où le futur thérapeute PCI peut accueillir ce qui est, où il peut tolérer de ressentir le bon comme le désagréable tout en restant vivant, qu’il peut commencer à travailler dans la relation d’aide.

C’est dans ce sens que le Bloc 1 de la formation est un cheminement personnel où le futur thérapeute PCI prend le temps de développer la conscience de ses enjeux en relation et d’intégrer les Outils de la PCI dans sa propre vie avant de les transmettre en relation d’aide.

Session 1 : Introduction aux outils de base

Objectifs

  • Introduire les participants aux outils de base de la PCI (la Conscience Corporelle, le Corps comme baromètre de mon expérience, la Présence, le Soi, les Frontières du Soi, la Relation comme source de nos blessures et défenses et espace de guérison…)
  • Faire l’expérience des outils de base
  • Sensibiliser les participants à la dimension psycho-corporelle du modèle PCI

Bref : Faire ressentir l’importance du corps comme baromètre de l’expérience vécue et comme lieu où se manifeste l’expérience vécue. Initier les étudiants à cette dimension par des expériences en relation où ils peuvent :

  • entrer en contact avec leurs propres réactions corporelles
  • observer les manifestations corporelles chez les autres. 

Session 2 : Les étapes du développement

Objectifs : 

  • Développer la conscience corporelle et énergétique de notre propre expérience des phases de développement du Soi.
  • Comprendre les étapes du développement normal du Soi.
  • Saisir le lien entre les patterns relationnels et les blessures au cours du développement, patterns revécus dans les relations actuelles.
  • Comprendre la source des interférences à l’expansion du Soi (ne pas être vu, entendu, reconnu dans son expérience)
  • Comparaison entre la vie et la courbe du développement du Soi.

Commentaires :

L’objectif de cette deuxième session est de permettre aux étudiants de revisiter certaines mémoires de leur passé, de leur offrir la possibilité, à travers différentes expériences, de retrouver des  mémoires anciennes, des expériences précoces même de nature non verbale. Encore une fois, tout le volet expérientiel vise à soutenir la méta-communication corporelle, à permettre aux étudiants de ressentir dans leur organisme et de comprendre comment leur histoire, leurs blessures, leurs enjeux se sont imprimés dans leur corps et également, comment s’est constituée leur armure caractérielle.

Session 3 : La Prise du scénario originel

Objectifs      

  • Apprendre à identifier et explorer dans le scénario originel les éléments significatifs à la source des blessures et défenses (lien d’attachement secure ou non, traumatismes…)
  • Comment prendre le scénario originel de la personne
  • Les thèmes secrets
  • L’histoire physique (santé)
  • Présentation brève de  la fragmentation à partir du scénario originel, un outil pour prendre soin des blessures du scénario

Commentaires :

L’objectif de cette troisième session est de permettre aux étudiants de retracer la genèse de leurs schémas de comportement, de revisiter à travers la prise de scénario certaines mémoires de leur histoire relationnelle et familiale, de voir comment leur corps a intégré certaines manières de vivre de leurs parents et leurs grands-parents, de voir également comment certaines expériences répétitives de leur vie actuelle trouvent leur source dans cette période de vie.

Session 4 : La fragmentation, les styles défensifs et les procédures de réunification du Soi.

Objectifs : Explorer avec les étudiants (expériences et concepts) : 

  • Définition de la fragmentation
  • Les différentes sources
  • La fragmentation à partir du scénario
  • Définition de l’agence
  • Expérience sentie du réflexe d’agence
  • Les effets de l ‘agence
  • Réintégration du SOI à partir d’une fragmentation causée par l’agence
  • Origine des styles défensifs
  • Description des trois styles et leurs caractéristiques
  • Identification de son propre style
  • Procédure de réintégration du SOI à partir du style défensif

Commentaires :

Le travail de réintégration du Soi, c’est-à-dire les étapes pour sortir d’un état de fragmentation (état de grande insécurité), constitue un des outils d’auto-développement spécifique de l’approche de la psychothérapie corporelle intégrée (PCI). Ce travail personnel qui s’accompagne d’un journal de bord a des effets positifs qui croissent avec l’usage. Il ne produit pas de résultats magiques, mais il incite à développer et à maintenir des habitudes de conscience de soi qui sont génératrices d’ouverture et d'énergie pour soi et pour nos relations interpersonnelles. Son usage régulier peut aider à retrouver un sentiment de pouvoir face à des difficultés personnelles et favoriser l’autonomie affective.

Session 5 : La respiration et les techniques d’auto-ouvertures

Objectifs :      

  • Permettre aux étudiants d’explorer leur schéma respiratoire
  • Faire l’expérience de l’expansion de soi en utilisant seulement la respiration
  • Comprendre la mécanique de la respiration : Quelques notions succinctes d’anatomie
  • Les différents types de respiration et leurs fonctions
  • Liens entre la respiration et la roue de la PCI
  • Le mouvement pulsatoire (expansion - contraction)
  • Les différents types d’adaptation corporelle de Keleman : Permettre aux étudiants d’expérimenter :
    • leur mode d’organisation
    • leurs tendances en fonction de ces types d’organisation
    • l’impact sur la circulation de leur vitalité
  • Les segments : les anneaux reichiens :
    • Description de chaque segment
    • Identification des muscles
    • Identification des blocages privilégiés
  • Les techniques d’auto-ouverture : Expérimenter les différentes techniques de base pour identifier les blocages
  • Les émotions reliées aux segments 

Commentaires :

Pendant la session, les étudiants sont invités à prendre conscience du rôle fondamental de la respiration dans le processus de vie. Il s’agit non seulement de notre carburant principal mais respirer marque de manière déterminante notre arrivée au monde. Notre manière habituelle de respirer (plus ou moins limitée) est aussi le reflet de nos empreintes du passé et le travail en PCI permet de retrouver une respiration plus « naturelle » qui permet à notre énergie de mieux circuler, qui stimule notre conscience corporelle, notre présence et nous soutient dans l’écoute que nous portons à nos besoins, nos émotions…

Ce travail sur la respiration va de pair avec une prise de conscience fine de l’armure corporelle (reflet de nos blessures/défenses) et les étudiants sont invités à explorer différentes techniques d’auto-ouverture destinées à assouplir cette armure (retrouver un espace de plus grande liberté d’être dans son organisme) tout en accompagnant avec bienveillance les émotions potentielles (liées au passé) qui pourraient émerger.

Bloc 2 (sessions 6-12)

Pour le deuxième volet de la formation, focalisé sur la formation professionnelle, les étudiants sont mis en situation thérapeute/client/observateur. Les formateurs accompagnent les étudiants dans ces positions relationnelles afin de continuer à soutenir leur intégration plus fine des Outils de la PCI et de leurs donner des pistes de développement des habiletés de thérapeute.

Session 6 : Séance de base en psychothérapie, identification du thème et intégration fine des (Techniques d’Auto-Ouverture) TAO

Objectifs et commentaires:           

  • Explorer comment intégrer les différents outils de la PCI dans la compréhension du processus d’expérience du sentiment de Soi
  • La base de la relation thérapeutique (qui soutient un processus d’expérience du sentiment de Soi) repose sur certains éléments fondamentaux :
    • une alliance juste
      • créer un processus relationnel où le client peut se sentir vu, entendu et reconnu dans son expérience,
      • où il peut se sentir en sécurité dans un cadre clair et rassurant dressé par le thérapeute;
    • une présence soutenue : le client peut faire l’expérience de rencontrer une personne vivante, disponible à accueillir l’expérience vécue par le client et le thérapeute va inviter le client à explorer sa propre capacité à soutenir une attention à son expérience ressentie;
    • des frontières claires : le cadre dressé par le thérapeute, sa capacité à être disponible dans la relation, à être en lien tout en étant suffisamment séparé. Il est disponible à accueillir le client et le soutenir pour que in fine le client retrouve la souveraineté de sa vie et d’autre part sans utiliser la relation pour guérir ses propres blessures, en étant suffisamment conscient de ses blessures, de ses défenses de sortes qu’elles n’interfèrent pas dans le processus relationnel. Enfin le thérapeute soutiendra la capacité du client à soutenir sa propre vitalité et à tolérer de ressentir ce qui est, à contenir (càd. vivre pleinement ce qu’il ressent comme individu autonome en relation);
    • des miroirs appropriés : les miroirs donnés par le thérapeute seront ni grossissants, ni réducteurs, ni hors propos et donc en syntonie avec l’expérience vécue par le client et qui permettent à celui-ci de mieux prendre conscience de son expérience;
    • une bonne conscience corporelle : le thérapeute, avant et pendant la rencontre met continuellement le focus sur sa propre expérience corporelle car son corps est le baromètre de son expérience et cela le renseigne sur sa vitalité, son ouverture à ressentir, sa disponibilité à accueillir l’expérience du client, à s’y syntoniser (empathie), à prendre conscience de l’impact de certains transferts et contretransferts dans le processus relationnel. Le thérapeute va inviter le client à explorer et développer cette conscience de son expérience ressentie en utilisant son corps comme baromètre et outils de transformation par rapport aux empreintes du passé;
    • et une identification claire des enjeux de processus de l’expérience de soi tant chez le thérapeute que chez le client (cfr. les blessures du Scénario originels, les défenses, transferts...).
  • Préciser  le cycle de l’expérience (Expérience de Soi —> Fragmentation —> Défenses —> Outils de la PCI —> Nouvelle expérience de Soi) pour permettre aux étudiants de mieux comprendre le sens du processus thérapeutique, dimension fondamentale sous-jacente au contenu.

Habiletés requises des étudiants :

  • Rester présent et vivant
  • Suivre l’énergie
  • Garder des frontières claires
  • Faire des miroirs justes sur le processus énergétique et les contenus émotifs
  • Utiliser les outils de base pour favoriser une expérience de soi plus consciente chez le client et soutenir l’expansion de cette expérience
  • Identifier les enjeux, pour soi et pour l’autre, en termes de processus de soi en relation
  • Utiliser les outils appropriés avec une charge suffisante pour supporter une nouvelle expérience de soi. 

Session 7 : Le travail avancé avec le scénario, le transfert et le contre transfert.

Contenu :      

Les notions de transfert et de contre-transfert sont des éléments essentiels

  • au travail psychologique et
  • pour approfondir le travail d’expansion du soi en relation.

Une fois que l’expérience corporelle est stimulée optimalement (respiration, charge, conscience corporelle), la dimension psychologique (émotions, sens) de l’expérience humaine peut être abordée avec plus d’efficacité.

Toute relation comporte un ou des enjeux transférentiels qui peuvent être davantage stimulés en sécurité dans la relation thérapeutique. 

Objectifs du cours :  

Définir la notion de transfert, de contre-transfert, d’empathie, du phénomène de résonance.

Explorer pour soi, de façon expérientielle, ses propres enjeux de transfert et de contre-transfert, enjeux susceptibles d’être stimulés en relation quelle qu’elle soit.

Développer la conscience de ces enjeux dans l’intégration d’une nouvelle expérience de soi, différente de son passé afin de permettre une résolution des transferts.

Mettre en lumière l’utilisation du contre-transfert  comme source d’information de ce qui se passe chez le client.

Revenir sur l’importance des miroirs appropriés et de la charge optimale comme éléments qui vont supporter une expérience transférentielle significative, base d’une expansion de l’expérience de soi.

Il est important de rappeler comment le volet expérientiel vise à stimuler ce qui s’est engrammé  comme mémoires des tous premiers moments relationnels de leur existence et qui continuent à jouer un rôle essentiel, parfois contraignant dans leur vie relationnelle présente.

Ce volet permet aux étudiants de faire des prises de conscience, de voir et de ressentir corporellement comment leurs enjeux transférentiels

  • s’expriment et se traduisent par des réactions, des attitudes, des postures, des schémas de comportement
  • et ont contribué à moduler leur armure caractérielle.

Habiletés requises de la part des étudiants :

  • Rester présents et vivants (maintenir une charge suffisante pour soi-même et pour l’autre).
  • Suivre les mouvements énergétiques
  • Utiliser la respiration et des techniques d’ouvertures pour monter et maintenir la charge du client à un niveau suffisant
  • Identifier le thème
  • Mettre suffisamment l’accent sur la relation pour mettre en lumière les enjeux transférentiels.
  • Pouvoir supporter une relation intime.
  • Faire le lien avec le scénario originel
  • Voir et faire des miroirs adéquats

Session 8: Travail avancé avec le style défensif (SD) et l’intimité

Contenu:        

  • Technique de travail avec les champs psychologiques et les techniques corporelles :   utilisation de la relation intime et de la charge optimale
  • Identification des outils appropriés pour soutenir l’expérience de soi en relation
  • Identification de la charge optimale
  • Rappel des outils de base (respiration, frontières, contenir, conscience corporelle, techniques  corporelles et relation thérapeutique, enjeux du s.o. et les sources de fragmentation)
  • Rappel des caractéristiques des styles défensifs
  • Identification du thème et du mode de défense
  • Importance de la respiration pour monter la charge et mettre en relief les expériences corporelles en relation avec les expériences de soi ou de défenses
  • Les niveaux de travail avec le style défensif
  • Liens avec le S.O.
  • Le SD et les frontières
  • Relevé des indices subtils de SD en relation intime (indices physiologiques, indices psychologiques et comportementaux)

Objectifs :

  • approfondir la maîtrise des enjeux (blessures) et de la fonction des défenses (ne pas sentir l’insécurité)
  • développer la conscience des indices des SD
  • développer la maîtrise des outils qui permettent une confrontation emphatique

Commentaires :

La défense sert à éviter de ressentir ce qui était intolérable et le semble encore.  Tous les clients (tous les humains), malgré leur bonne volonté ne peuvent s’empêcher de se défendre pour moins ou ne pas ressentir (et cela se fait de façon automatique). 

Les premières étapes du travail avec le style défensif se font à partir

  • d’une alliance thérapeutique adéquate ,
  • d’une prise de conscience de certaines attitudes et comportements non-fonctionnels en relation avec les blessures du passé
  • et le début de l’utilisation de certaines habiletés de régulation affective plus satisfaisante ; à cette étape, les personnes changent à un premier niveau.   Les manifestations des défenses plus profondes et subtiles restent enfouies pour ‘plus tard’. 

Parfois, le premier niveau peut être satisfaisant pour la personne car il lui permet de régler certains problèmes de sa vie et de fonctionner de façon plus satisfaisante. 

Niveau plus profond de travail avec les SD

La clarté du thérapeute devient prépondérante.  C’est elle qui lui permettra de faire des reflets pertinents à son client pour aider ce dernier à prendre conscience des défenses subtiles qui limitent son rapport plus intime et authentique avec lui-même et les autres, càd.

  • être plus pleinement soin même (plutôt que d’endosser des rôles et comportements qui sont autant de masques devant notre être véritable)
  • avoir développé une sécurité intérieure qui permette d’accueillir ce qui est, d’accueillir les vagues de la vie en restant présent et vivant, d’accueillir notre vulnérabilité (plutôt que de lutter contre). 

A ce niveau, l’intégration personnelle du thérapeute est fondamentale et sa maîtrise des outils est essentielle.  Les techniques ne suffisent pas, c’est la présence d’un être qui accepte d’en rencontrer un autre qui fait la différence et fera ressortir les limites de l’expérience de soi plus profonde. 

Session 9 : Le groupe

Objectifs des 4 dernières sessions :

  • Intégration personnelle d’un niveau de conscience plus profond de ses enjeux personnels (ressources, blessures et défenses)
  • Maîtrise plus grande des outils PCI pour gérer son expérience de façon efficace en relation (comment être plus pleinement moi-même, accueillir en sécurité ce qui est)
  • Application des outils dans différents secteurs de l’expérience humaine (individuel, groupe, couple, sexualité, transpersonnel)

Objectifs de la session:        

  • Stimuler et approfondir, à travers l’expérience de groupe, le travail des enjeux indivi duels en relation
  • Explorer et consolider des comportements différents et des attitudes nouvelles de gestion de son expérience vers plus d’intimité en sécurité (ouverture, authenticité, vulnérabilité).
  • Favoriser le déroulement du processus de groupe (i.e.: interaction, contact, échange, approfondissement de la conscience de son expérience en relation avec plusieurs individus, expansion de la vitalité en contact, déploiement de la dynamique interactionnelle issue des transferts et son utilisation pour le dépassement de ses schémas habituels).

Session 10 : Intimité et Couple

Contenu :

  • L’expérience d’intimité en couple
  • Les étapes de maturation affective du couple
  • Les enjeux du couple selon les styles défensifs
  • Le couple, un espace privilégié pour vivre et résoudre ses transferts
  • Courbe de charge énergétique et courbe orgastique
  • L’expérience sexuelle en termes énergétique (La sexualité en tant qu’énergie de vie plus grande que la génitalité, les étapes de la montée de charge et du plaisir sexuel en lien avec l’intimité, dysfonctions sexuelles)
  • Le film tabou (exploration des premières expériences sexuelles)
  • Un modèle d’intervention thérapeutique avec un couple selon la grille de la PCI

Commentaires :

Après avoir parcouru les outils et le développement de la personne, après avoir approfondi les étapes de la réunification du Soi ainsi que les styles défensifs, du transfert et du contre transfert, les étudiants vont aborder l’intimité dans la situation de couple.

Cette étape nous semble importante puisque c’est dans cette intimité-là que nos blessures seront le plus souvent réactivées.

Le couple est donc à la fois le terrain de réactualisation des blessures/des défenses et c’est aussi le lieu où je vais pouvoir vivre avec une personne significative des expériences différentes du passé. C’est dans cette même relation que je vais aussi pouvoir compléter mon rocessus de développement.

En cela, le couple est un domaine privilégié du processus de développement de Soi.

Session 11 : La maturation émotive et l’expérience transpersonnelle

Contenu - Commentaires :

Au fil des sessions, les étudiants ont intégrés des outils qui leurs permettent de cheminer vers plus d’expansion de Soi et d’accompagner d’autres personnes sur ce même chemin.

Plus le SOI a pris de l’expansion, plus la personne devient capable d’assumer son expérience quelle qu’elle soit, dans le passé et dans le présent sans la combattre ni chercher à s’en débarrasser.

Les étapes de la maturation émotionnelle nous mènent vers la sérénité et une meilleure acceptation des enjeux existentiels inhérents à la vie, tels la souffrance, l’injustice, l’impuissance, la vulnérabilité, l’inégalité, le vieillissement, la mort.

Le chemin vers le transpersonnel repose sur la maturation affective.  Sans la maturation affective, l’expérience transpersonnelle peut devenir une fuite de la réalité et de soi.  L’expérience transpersonnelle est une expérience d’expansion du soi.  Elle s’intègre donc tout naturellement dans le processus thérapeutique de la PCI.

Session 12 : Intégration finale et Evaluation

Remarque : ce programme était auparavant réparti sur 5 + 7 sessions de 5 jours.  Depuis le début de cette année, nous avons adopté une nouvelle formule : 6 + 8 sessions de 4 jours mais le contenu reste identique.

Bloc 3 (100h supplémentaires : perfectionnement)

Les ateliers de pratiques supervisées

Durée : 70 heures

Au cours de ces ateliers, les participants poursuivront la consolidation et l’approfondissement de leur compréhension somatique de certains enjeux thérapeutiques et l’utilisation des outils appropriés dans l’intervention. Nous le ferons à travers des séances supervisées, filmées et des retours immédiats pour identifier les indices du langage non verbal, les manifestations énergétiques subtiles, le processus et la pertinence des interventions thérapeutiques. Nous pourrons aider les thérapeutes volontaires à dépasser certaines limites qu'ils ont identifiées préalablement. Nous en profiterons pour faire les liens entre certaines problématiques et les stratégies pertinentes d’intervention pour soutenir le processus fondamental du mouvement de la vie. Nous en profiterons également pour stimuler l’articulation du processus dans le déroulement de la séance.

Le travail psychocorporel avancé avec la fragmentation

Durée : 6 heures

L’objectif de cet atelier est d’approfondir la compréhension organismique des trois types de fragmentation afin de consolider leur utilisation pour soi et raffiner leur usage à l’intérieur du processus thérapeutique. De mieux maîtriser les types de fragmentation et l’utilisation des procédures de réunification du soi reste une source importante de notre travail personnel pour entretenir notre bien-être et pour notre travail thérapeutique avec nos clients. Nous explorerons les fragmentations à partir des différentes sources, soit le scénario, l’agence et le style défensif. Au cours de cette exploration, nous porterons attention aux indices somatiques plus subtils pour soi et chez l’autre en relation. Pour cet atelier, le volet expérientiel sera le mode d’exploration privilégié.

Techniques corporelles avancées faites par le thérapeute

Durée : 12 heures

L'objectif de cette série d'ateliers est d'intégrer les techniques d'ouvertures faites par le thérapeute pour soutenir le processus d'expansion du client au-delà des blocages corporels, favorisant ainsi le développement des capacités d'autorégulation et d'adaptation.

Nous y explorerons les techniques pour chacun des segments et discuterons de la pertinence de ces outils en fonction des blessures et des styles défensifs.

Il est important de noter que nous tenons compte des enjeux d'envahissement et de transfert dans la façon de faire le travail psychocorporel.

L’atelier sur le transfert et contre-transfert avec pratiques supervisées

Durée : 12 heures

Le transfert est sans contredit un élément essentiel de beaucoup de relations importantes, notamment de la relation thérapeutique. L’exploration de ces enjeux émotifs dans la relation peut être une occasion qui permet la réparation de situations anciennes enkystées en soi, qui offre la possibilité de composer différemment avec son expérience émotive dans le présent. Cette exploration peut également fournir l’occasion de se vivre mieux et plus libre. L’exploration de ses propres enjeux transférentiels et contre-transférentiels est une condition essentielle pour le thérapeute pour l’aider à distinguer ce qui lui appartient et ce qui est à l’autre, à soutenir sa clarté et à rendre ses interventions thérapeutiques plus optimales.

L’objectif de cet atelier est d’aider le participant à approfondir sa compréhension somatique de ses transferts et de ses contre-transferts, de prendre conscience de ce qu’il porte comme mémoires, blocages subtils, automatismes, sentiments, attitudes ou réactions psychiques. Cette exploration se fera principalement de façon expérientielle. Ces expériences pourront être filmées et seront analysées par la suite avec les participants Nous mettrons l’accent sur l’identification des transferts subtils et sur leur utilisation appropriée pour le cheminement du client dans un contexte thérapeutique.

André Duchesne et Eric Delens

 

Remarque : depuis cette année, nous avons adapté le nombre et la durée des sessions mais le programme reste identique.